Chercher

Nous investissons dans des actifs d’infrastructure à long terme où nous pouvons apporter une valeur ajoutée en tant qu’investisseurs.

KEG Holdings

Basé au Kenya, KEG Holdings est l’opérateur du plus grand terminal LPG d'Afrique de l'Est, et leader du secteur logistique et distribution de LPG.

L’opportunité d’investissement
KEG Holdings (« KEG ») possède et exploite le plus grand terminal LPG d’Afrique subsaharienne et est également la plus grande entreprise de distribution de LPG au Kenya.

Aujourd’hui, environ 80 % des ménages en Afrique de l’Est dépendent des combustibles solides traditionnels tels que le bois et le charbon pour cuisiner, qui contribuent à la déforestation et entraînent une pollution de l’air avec des conséquences néfastes sur la santé.  Cet investissement soutient la transition de l’utilisation des combustibles solides vers l’utilisation des LPG en Afrique de l’Est, une méthode de cuisson plus écologique et plus économique.

Le dossier commercial
Grâce à son terminal maritime et à ses installations de stockage, KEG offre la méthode la moins coûteuse pour l’importation de LPG au plus grand marché d’Afrique de l’Est, le Kenya.

Ses services de terminal d’import détiennent une licence de 30 ans.

L’activité de distribution en aval de KEG a démontré sa capacité de passer de l’échelle d’entrée sur le marché a la position de leader au Kenya en moins de quatre ans. Ce modèle peut être répliqué pour favoriser l’expansion régionale au Rwanda et en Ouganda.

Un impact social positif
L’utilisation du LPG pour la cuisson au Kenya a augmenté de 20% par an depuis 2016 et devrait réduire la déforestation avec environ 100 millions d’arbres préservés grâce aux consommateurs qui remplacent le chauffage de cuisson traditionnel par le LPG.

Pour chaque ménage converti de l’utilisation du charbon de bois au LPG, environ 1 tonne d’émissions annuelle de CO2  est évitée. On estime que les entreprises de KEG permettront d’éviter plus de 5 millions de tonnes d’émissions de CO2 au cours de notre période d’investissement. L’utilisation accrue du LPG pour la cuisson améliorera la qualité de l’air, ce qui devrait profiter à plus de trois millions de personnes.

En outre, les sociétés KEG emploient plus de 1500 personnes aujourd’hui et soutiennent ainsi l’économie locale.

Les faits

Cabeolica

Génération d’énergie renouvelable au Cap Vert - le premier parc éolien à des fins commerciales de l’Afrique subsaharienne

L’opportunité d’investissement
Le Cap Vert est un archipel peu peuplé qui s’est construit une réputation de destination touristique paisible et revendique être le pays le plus sûr d’Afrique. Le Cap Vert a un des meilleurs climats d’investissement en Afrique et une monnaie rattachée à l’euro.

Cabeolica possède quatre parcs éoliens sur quatre îles différentes et répond à 18 % de la demande en électricité du Cap Vert, une demande qui serait autrement couverte par des centrales à fioul. Le projet est une réussite depuis 2011 et un projet électrique phare au Cap Vert.

L’investissement a été signé en décembre 2020 et finalisé en octobre 2021.

Le dossier commercial
L’entreprise remplacera la génération d’électricité par le fioul par de l’énergie éolienne propre, ce qui va dans le sens des engagements du gouvernement dans le cadre du changement climatique. Les investissements signifieront une réduction de la dépendance par rapport aux importations volatiles de pétrole et renforceront l’économie du Cap Vert

Cabeolica est une entreprise aux opérations stables au fort potentiel d’amélioration ; par ex. l’amélioration de la gestion du réseau réduira les restrictions, amélioration la pénétration du vent et augmentera les taux de rendement.

Un impact social positif
Cabeolica a financé et soutenu des études innovatrices et complètes sur la biodiversité ainsi que les efforts de conservation des espèces d’oiseaux menacées (avec l’installation de plateformes artificielles de nidification) et d’une espèce endémique de gecko dans les îles hôtes.

Les faits

iconEn savoir plus

iconTÉLÉCHARGER LE COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Lumika Renewables

Concevoir, mettre en place et financer des solutions d’énergie renouvelable pour des clients commerciaux et industriels en Afrique.

L’opportunité d’investissement
Le marché des solutions énergétiques délocalisées en Afrique est intéressant. C’est pour cela que le groupe industriel Reunert et A.P. Capital ont créé un joint-venture, Lumika Renewables. L’entreprise développera un portefeuille de solutions énergétiques renouvelables rentables pour des clients commerciaux et industriels en Afrique.

Reunert et A.P. Moller Capital détiennent une position unique pour capitaliser sur cette occasion grâce au parcours de Reunert dans le secteur des solutions énergétiques ; la longue expérience d’A.P. Moller Capital en investissement dans les infrastructures des marchés en expansion, quant à elle, favorisera également l’expansion de Lumika Renewables dans les pays africains où A.P. Moller Capital dispose déjà de réseaux.

La vision de Lumika Renewables est d’être le numéro un en Afrique pour ce qui est du développement de solutions énergétiques propres, rentables et fiables pour les acheteurs corporate en Afrique.

Le dossier commercial
Lumika doit son nom à une combinaison des mots « illumination » (lum) et Africa (ika) ; l’entreprise se positionne comme un flambeau pour les entreprises partout en Afrique en apportant l’énergie à ses clients – de façon littérale, sous forme d’énergie propre et rentable, et de façon figurée grâce à l’encouragement d’un avenir radieux pour l’industrie africaine. Lumika Renewables sera un catalyseur de la croissance.

Lumika Renewables ciblera des clients dans les domaines du commerce, de l’industrie légère, de l’industrie lourde, de l’agriculture et des mines. Elle se différenciera grâce à son accès au financement, à son indépendance technologique, à sa chaîne de valeurs intégrée avec des ressources de conception internes et à sa présence partout en Afrique.

Lumika Renewables concevra, construira et financera des solutions énergétiques renouvelables pour des clients commerciaux et industriels en Afrique grâce, notamment, à l’installation de panneaux solaires fournissant de l’énergie verte et à la mise à disposition d’un logiciel pour créer de la transparence en termes de consommation d’énergie.

Impact social positif
Les solutions énergétiques proposées par Lumika Renewables diminueront le coût élevé de l’énergie, réduiront la dépendance vis-à-vis des énergies fossiles et, au final, aideront les entreprises africaines à devenir plus compétitives et à diminuer leur impact sur l’environnement en réduisant leur empreinte carbone.

Lumika Renewables créera des emplois dans le secteur de l’énergie verte en Afrique tout en introduisant dans le marché en rapide expansion de la production décentralisée un financement bénéfique ainsi qu’un savoir-faire de calibre mondial dans les domaines de la conception, de l’approvisionnement et de la construction.

Les faits

iconTÉLÉCHARGER LE COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Eranove

Service public d’électricité numéro un en Côte d’Ivoire avec une position unique pour capter la demande croissante en électricité .

L’opportunité d’investissement
La Côte d’Ivoire est une des économies à la croissance la plus diversifiée et stable en Afrique. Elle a un marché de l’énergie qui fonctionne bien et qui est économiquement équilibré.

La demande en énergie augmente de 8 % par an, portée par les secteurs manufacturier et minier. Le gouvernement s’est engagé à répondre à la demande en augmentant la capacité de génération des producteurs indépendants d’électricité (IPP) d’environ 150 MW par année.

Le dossier commercial
Eranove est une entreprise africaine bien gérée qui a déjà démontré de quoi elle est capable dans les secteurs de l’énergie et de l’eau en Côte d’Ivoire. L’entreprise fournit des infrastructures essentielles pour permettre la croissance économique et la prospérité de la société et des parties prenantes. Les centrales Eranove bénéficient de cadres contractuels solides qui soutiennent la croissance de l’économie et du marché de l’énergie en Côte d’Ivoire.

Impact social positif
Eranove apporte de nouvelles centrales très nécessaires en Afrique. En Côte d’Ivoire, Eranove met en place l’ambitieux programme « Électricité Pour Tous ». CIE exploite un réseau électrique vu comme un bon exemple en Afrique, avec un nombre limité de pannes et un bon équilibre économique.

Les faits

iconEn savoir plus

iconTÉLÉCHARGER LE COMMUNIQUÉ DE PRESSE

East Africa Infrastructure Platform

Création d'un groupe énergétique d'envergure avec des plans ambitieux pour la transition énergétique via la conversion au gaz naturel.

L’opportunité d’investissement
Le Kenya dispose d’un secteur de l’énergie bien structuré, avec des activités de transmission, de production et de distribution dissociées et partiellement privatisées, ainsi que des tarifs reflétant les coûts du système. L’économie du pays est solide et en croissance et ne dépend pas d’un secteur spécifique, ce qui la rend plus diversifiée et stable.

Le Kenya produit plus de 90 % de son énergie à partir de sources renouvelables et les centrales thermiques jouent un rôle essentiel en fournissant une réserve opérationnelle et une capacité de pointe au système, évitant les coupures de courant et réduisant la dépendance aux générateurs individuels. Toutes les centrales thermiques fonctionnent au fioul lourd et il existe une opportunité de convertir ces centrales au gaz pour soutenir le Kenya dans sa transition vers une énergie plus propre.

En avril 2020, A.P. Moller Capital a réalisé son premier investissement au Kenya avec l’acquisition d’Iberafrica, une centrale thermique d’une capacité de 53MW. Iberafrica est située dans une zone industrielle et peuplée de Nairobi, la région où la demande d’électricité est la plus élevée au Kenya.

En mars 2022, A.P. Moller Capital a conclu son deuxième investissement dans le secteur de l’énergie au Kenya avec l’acquisition de Thika Power, une centrale thermique d’une capacité de 87 MW. Thika Power est également située à Nairobi et fournit une énergie fiable au réseau depuis le début de ses opérations en 2014.

Le dossier commercial
Les centrales électriques au gaz ont un rôle important à jouer dans la fourniture d’énergie de base dans les économies à forte croissance comme le Kenya, car elles constituent un substitut plus propre aux solutions courantes.

Iberafrica et Thika Power, via la East Africa Infrastructure Platform, fournissent de l’énergie de base fiable au réseau et sont gérées par des équipes de management locales très expérimentées ayant une connaissance approfondie du marché énergétique kényan. Les deux centrales vendent de l’électricité à la société nationale Kenya Power and Lighting Company Plc dans le cadre de contrats d’achat d’électricité à long terme.

East Africa Infrastructure Platform nous permet de poursuivre notre stratégie globale de développement du secteur de l’énergie au Kenya, un secteur attractif et en pleine croissance, et d’être un acteur clé dans la transition du pays vers des sources d’énergie plus propres. La conversion d’Iberafrica et de Thika Power au gaz ou au GNL, avec la possibilité de passer à des combustibles verts lorsqu’ils seront disponibles localement, reste une priorité essentielle pour A.P. Moller Capital.

Impact social positif
Grâce à la production d’électricité et à la prévention de délestages électriques, on estime que la production d’électricité d’Iberafrica a permis d’augmenter le temps de production, de soutenir une production totale de 150 millions d’USD et de contribuer au PIB à hauteur de 80 millions d’USD, dont la majorité est sous forme d’économies pour les entreprises, ainsi que de soutenir environ 10 800 emplois.

En tant qu’investisseur responsable d’Iberafrica, nous avons veillé à ce que des actions concrètes de réduction des émissions de GES soient mises en œuvre dans l’usine même. Les économies d’électricité et de fioul réalisées en 2020 se sont élevées à 94 785 kWh et 63 255 litres, respectivement. Les initiatives d’économie d’énergie qui seront achevées en 2022 comprennent l’installation de capteurs solaires et de panneaux photovoltaïques sur le site afin de réduire la consommation d’électricité auxiliaire et de carburant de l’usine. Iberafrica a également signé un accord avec l’Institut kényan de recherche forestière pour financer des activités de reforestation soutenues par le gouvernement du Kenya.

Nous sommes entrés en contact avec les principales parties prenantes au Kenya pour convertir Iberafrica et Thika Power de l’utilisation du fioul lourd au gaz/GNL. Nous prévoyons que cela apportera également des avantages socio-économiques en réduisant le coût de l’électricité pour les consommateurs. La conversion des deux centrales au gaz/GNL devrait permettre de réduire les émissions de CO2 d’environ 22 000 tCO2e par an. En plus de la conversion au gaz/GNL, et en tirant parti de notre expérience avec Iberafrica, nous chercherons à améliorer l’efficacité et à réduire les émissions de Thika Power en installant des panneaux solaires photovoltaïques et des capteurs solaires pour réduire la consommation d’électricité auxiliaire et de carburant de la centrale électrique.

Les faits

 

iconTÉLÉCHARGER LE COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Mass Céréales al Maghreb

Infrastructure logistique pour les importations de céréales au Maroc et sur les marchés régionaux.

L’opportunité d’investissement
Les terminaux céréaliers sont des infrastructures de transport stratégiques : des installations modernes favorisent des échanges commerciaux plus efficaces, reliant l’offre à la demande pour les principaux produits alimentaires. Étant l’un des plus grands consommateurs de produits céréaliers en Afrique, le Maroc dépend fortement des importations pour satisfaire les préférences des consommateurs en matière de céréales de haute qualité.

En novembre 2020, A.P. Moller Capital a acquis une participation de 49 % dans Mass Céréales al Maghreb, le principal opérateur de terminaux céréaliers au Maroc. Cet investissement offre une plateforme solide à A.P. Moller Capital pour développer des infrastructures logistiques pour le vrac agricole (agri-vrac) à travers l’Afrique.

Le dossier commercial
Mass Céréales al Maghreb est le concessionnaire et l’exploitant de deux terminaux céréaliers situés dans les ports de Casablanca et de Jorf Lasfar. La société propose des services de manutention et de stockage de cargaisons en vrac contribuant ainsi à l’amélioration de la productivité des céréaliers et du trafic portuaire global. La société entend utiliser pleinement son expérience pour devenir le leader des infrastructures logistiques céréalières en Afrique. La première initiative internationale de la société est la construction en cours d’une installation industrielle d’ensachage et de stockage près du nouveau port situé à Bargny-Sendou, au Sénégal, où elle contribuera à faciliter les importations au Sénégal ainsi qu’au Mali voisin.

Impact social positif
Parmi les impacts positifs, la création d’emplois locaux, tant chez Mass Céréales qu’en aval de la chaîne de valeur des céréales, dans la transformation et la vente au détail. Le secteur des céréales revêt une importance capitale pour le Maroc. Le Maroc est un importateur important et affiche l’une des consommations de céréales par habitant les plus élevées au monde. Le secteur des grains et des céréales constitue l’une des principales priorités du gouvernement, compte tenu de son importance économique et sociale. Ce secteur représente jusqu’à 20 % du PIB généré par les activités agricoles du pays. Les cultures céréalières (y compris les fourrages) mobilisent jusqu’à 75 % de l’ensemble des terres cultivées au Maroc. Le poids social de ces activités est crucial, car la culture céréalière demeure l’activité prédominante pour la plupart des agriculteurs marocains, notamment les petits exploitants. Les importations sont nécessaires pour assurer un approvisionnement stable sur l’année et pendant les années de faible pluviométrie.

Les faits

iconEN SAVOIR PLUS

iconTÉLÉCHARGER LE COMMUNIQUÉ DE PRESSE (ROYAUME-UNI)

iconTÉLÉCHARGER LE COMMUNIQUÉ DE PRESSE (DANEMARK)

Impala

Plateforme de conversion Gas-to-Power, à savoir de transformation du gaz en électricité, pour une électricité propre, durable et à faible coût aux entreprises nigérianes.

L’opportunité d’investissement
Le Nigeria, première économie d’Afrique et pays le plus peuplé du continent, est confronté à d’importants problèmes d’approvisionnement en électricité. Au Nigéria, le secteur de l’énergie est affaibli par des infrastructures de transmission et de distribution insuffisantes, ce qui entraîne de fréquentes coupures de courant et une dépendance à l’égard des générateurs diesel, coûteux et polluants. Cette infrastructure inadaptée pose un réel défi pour l’approvisionnement des entreprises qui opèrent au Nigeria.

En avril 2019, A.P. Moller Capital a investi dans Impala Energy Holdings (Impala), une plateforme commerciale et industrielle qui transforme le gaz en électricité, dont l’objectif vise à fournir une énergie propre, durable et à faible coût aux utilisateurs au Nigeria.

Le dossier commercial
Impala est une compagnie d’électricité qui se concentre sur des projets d’énergie propre et renouvelable de petite et moyenne taille en Afrique sub-saharienne. Dans le cadre de son premier projet, Impala développera une énergie captive à base de gaz naturel comprimé à partir de gaz torché, facilitant ainsi la production de 60 MW d’énergie propre. Ce projet se traduira par une réduction nette des émissions de gaz à effet de serre, un air plus pur, la création d’emplois et de services écosystémiques pour les communautés locales, ainsi qu’une énergie plus abordable et plus durable pour les entreprises locales.

Impact social positif
De nombreux commerces, sociétés et industries profiteront de l’électricité produite en captant et en distribuant du gaz naturel précédemment brûlé à la torche. Une initiative qui permettra en outre de réduire les émissions de GES associées au torchage. Les autres avantages du torchage évité comprennent la réduction des émissions atmosphériques, du bruit et de la pollution lumineuse à l’échelle locale.

En 2020, PEL a récupéré et vendu près de 3,68 millions de mètres cubes standard de gaz naturel provenant du torchage dans le cadre du programme de réduction du torchage au Nigeria. Étant donné que les clients desservis par PEL n’ont pas accès au gaz naturel canalisé et utiliseraient en grande partie du diesel s’ils n’achetaient pas de gaz, nous avons estimé que les économies en GES associées, d’août à décembre 2020, s’élèvent à 2 400 t éq. CO2

Les faits

 

iconEN SAVOIR PLUS

iconTÉLÉCHARGER LE COMMUNIQUÉ DE PRESSE

ARISE Port & Logistics

Un réseau portuaire et logistique pour faciliter et attirer le commerce en croissance et pour favoriser le développement industriel en Afrique de l’Ouest.

L’opportunité d’investissement
Des infrastructures efficaces sont essentielles à la croissance économique et au développement du continent africain. L’Afrique subsaharienne continue d’être l’une des régions à la croissance la plus rapide au niveau mondial, et investir dans les réseaux locaux d’infrastructures portuaires , de camionnage, d’ entrepôts et de rails, est vital pour soutenir la prospérité locale.

En janvier 2020, A.P. Moller Capital a investi dans ARISE Ports & Logistics, qui comprend deux actifs opérationnels au Gabon:

Et un projet de port à un stade avancé en Côte d’Ivoire:

Cet investissement offre à A. P. Moller Capital l’opportunité de créer un partenariat solide pour les entreprises portuaires et logistiques en Afrique de l’Ouest.

Le dossier commercial
ARISE Ports & Logistics (ARISE P&L) est une Co entreprise entre A.P. Moller Capital, Africa Finance Corporation et Olam International Limited. Elle réalise des opérations de logistique portuaire et multimodale intégrée pour divers clients et marchandises. La plate-forme est un écosystème d’infrastructures de ports, de camionnage et de services ferroviaires, qui facilite un commerce efficace et crée une base pour la croissance locale.

A.P. Moller Capital s’appuiera sur ses connaissances industrielles et son réseau. Avec nos partenaires, nous prévoyons de développer le portefeuille grâce à des extensions de capacité ou à des projets supplémentaires en Afrique de l’Ouest.

Impact social positif
Les investissements réalisés par ARISE dans les infrastructures portuaires visent à faciliter le commerce en réduisant les coûts de transport et en créant des corridors de transport/logistique efficaces, ce qui profite au développement économique national et régional et crée des emplois. Au Gabon, les deux terminaux portuaires opérationnels sont essentiels au plan de développement du pays (le Plan Stratégique Gabon Emergent) pour passer d’une économie exportatrice de pétrole à une économie diversifiée et durable basée sur les secteurs minier, métallurgique, du bois et de l’agriculture. Afin d’estimer la valeur ajoutée des projets d’infrastructure, nous avons commandé une étude visant à estimer l’impact des investissements d’ARISE sur la facilitation du commerce au Gabon en particulier. Les résultats montrent qu’environ 71 680 emplois supplémentaires ont été créés par les terminaux portuaires de AIF, et 718 millions de dollars de valeur ajoutée a été créée

ARISE P&L adhère aux normes de performance de l’IFC et s’engage à contribuer aux efforts de réduction des émissions de carbone.

  

Port minéralier d’Owendo – Faits

Nouveau port international d’Owendo – Faits

Port de San Pedro – Faits

iconEN SAVOIR PLUS

iconTÉLÉCHARGER LE COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Notre approche de l’investissement

Notre stratégie d’investissement est axée sur les deux éléments que sont la création de valeur et la gestion des des risques, tout en appliquant les normes éthiques les plus élevées et en restant fidèle à l’héritage et aux valeurs du groupe A.P. Moller. Nos investissements soutiennent une croissance économique durable et la prospérité sur les marchés où nous opérons, tout en garantissant des rendements réguliers et compétitifs. Notre intérêt porte particulièrement sur le transport et la logistique, ainsi que sur les opportunités dans le domaine de l’énergie et de l’électricité.

iconEN SAVOIR PLUS

Afrique

Asie

Investissements actuels au sein de l’Africa Infrastructure Fund (le Fonds pour l’infrastructure en Afrique)

EN SAVOIR PLUS L’AFRICA INFRASTRUCTURE FUND, LE FONDS AFRICAIN D'INFRASTRUCTURE

Où sommes-nous ?

ADRESSE POSTALE

A.P. Møller Capital A/S
Esplanaden 50
1263 Copenhagen K
Danemark

ADRESSES DES SITES

A.P. Møller Capital A/S
Lyngby Hovedgade 85
2800 Kgs Lyngby
Danemark

 

A.P. Møller Capital A/S
Al Fattan Currency House 2-1502/1503
DIFC Dubai
United Arab Emirates

A.P. Møller Capital P/S est régie et réglementée par l’Autorité danoise de Surveillance financière en tant que gestionnaire de fonds d’investissement alternatif et n’a reçu aucune remarque. A.P. Møller Capital P/S (DIFC Branch) est réglementé par l’Autorité des Services financiers de Dubaï, laquelle lui délivre des conseils et gère des transactions d’investissement, en soutien au siège social au Danemark.

Nous contacter

DEMANDES DE RENSEIGNEMENTS

Melanie Beck
T: +971 55 588 6592
E: melanie.beck@apmollercapital.com

Relations avec les investisseurs

Peter Wernberg Nielsen
T: +45 20 44 93 77
E: peter.nielsen@apmollercapital.com

RELATIONS AVEC LES MÉDIAS

Mika Bildsøe Lassen
T: +45 20 55 26 55
E: mika.lassen@apmoller.com

Plaintes et dénonciations

A.P. Moller Capital a nommé la Directrice de la conformité au poste de Responsable des plaintes.

SIGNALER UNE PLAINTE

A.P. Moller Capital a mis en place un système de dénonciation et vous encourage à contribuer à la lutte contre la corruption, les délits commerciaux et autres comportements repréhensibles dans les affaires commerciales.

FORMULER UNE DÉNONCIATION